Actualités

Le cas classique de la voiture en société : optimisation

29/06/15

Contexte : Le gérant ou l'administrateur achète une voiture dans la société et l'utilise réellement pour ses déplacements professionnels, ce qui permet aisément d'atteindre les 50 % de déduction de TVA.

On achète une seconde voiture dans la société qui, elle, est principalement à usage privé (l'usage professionnel n'est par exemple que de 10 %).

Comment optimiser cette situation simple, mais très fréquente ?

Analyse

La voiture avec beaucoup de kilomètres professionnels va facilement générer la déduction maximale de la TVA (50 %) via la méthode 1 ou la méthode 2.

Le mieux est de mettre cette voiture gratuitement à la disposition du gérant ou de l'administrateur (application de l'article 45, §1erquinquies, du Code de la TVA) et que celui-ci se laisse réellement imposer sur un avantage de toute nature en impôt des personnes physiques.

L'autre voiture qui n'a qu'un usage professionnel très limité ne va générer qu'une très faible déduction de la TVA via une des méthodes de preuve. La méthode 1 et la méthode 2 ne donneront qu'une déduction de TVA limitée étant donné l'affectation de cette voiture à un usage essentiellement privé.

Il est dès lors préférable à notre estime d'acheter ou de prendre la voiture en leasing dans la société et de la mettre à disposition contre rémunération par exemple à la femme du gérant ou de l'administrateur. Dans ce cas, cet achat va générer d'une part la déduction forfaitaire de TVA de 50 %, mais il faut en contrepartie facturer une indemnité égale à la valeur normale (article 33, § 2, du Code de la TVA). La valeur normale est le prix d'achat divisé par cinq (ou le loyer) majoré des frais sur lesquels la TVA a été déduite, multiplié par la différence entre 50 % et l'usage professionnel effectif. Une indemnité demandée égale à cette valeur normale donne la solution optimale.

Nous observons d'ailleurs qu'en cas d'usage professionnel faible (par exemple 10 %), les dépenses non admises seront aussi très faibles dans la société dans ce scénario.

Ce scénario (mise à disposition gratuite avec 50 % de déduction via la méthode 2) combiné au paiement pour l'autre voiture qui est surtout utilisée à des fins privées fonctionne aussi de manière optimale dans l'hypothèse où un gérant ou administrateur achète avec de l'argent brut une moto dans la société, qu'il utilise de manière limitée à des fins professionnelles. Dans ce cas, la méthode 2 ne peut d'ailleurs être utilisée que pour la voiture (un seul utilisateur fixe et un seul véhicule par utilisateur). La méthode 1 reste alors pour la moto, mais ne génère pas de déduction de TVA élevée. Le paiement de la TVA sur la valeur normale génère dans ce cas un droit à déduction de 100 % pour la moto, alors que pour la voiture, on atteint aisément les 50 % souhaités par la méthode 2.

Conclusion

Dans ce scénario simple, les deux voitures peuvent bénéficier dans la société du droit à déduction de 50 % de TVA souhaitée.

 

Source : Stefan Ruysschaert- Conseiller au SPF Finances d'Anvers - Professeur à la Faculté des Sciences économiques de l'Université de Gand - Fiscalnet (Article du 27/06/2015)

Connectez-vous pour pouvoir commenter cette actualité

Sur le même thème...

Discussions

  • j'aimerais savoir la marche à suivre pour immatriculation d'une voiture d'occasion du grand duché du luxembourg vers la Belgique  
  • Je vais changer de statut après plus de 10ans en tant qu'indépendant. Je vais changer et devenir salarié durant le mois d'octobre.J'ai acheté une voiture, et elle à été amortie sur 5ans.Je sais que si je la vend maintenant en tant qu'indépendant, je vais etre taxer dessus ( la vente correspondra à des rev
  •  sur certaines annonces de voiture, on signale que la TVA est déductible.cela peut-il concerner le particulier?si oui comment, et sous quelles conditions? MerciBien à vous 
  • ma question va paraitre saugrenue, mais imaginons qu´en tant que libéral à titre individuel, j´achète une voiture d´occasion de 5 ans en décembre 2018 à 9000€ amortissable sur 3 ans. Est ce que je peux amortir dès 2018:  3000€ x0.75 x (prorata utilisation professionnel/privé de la voiture sur l´anné
  •  J'ai une voiture cafetaria avec laquelle j'ai travaillé 197 jours à raison de 122 km/jours.Elle a 4 CV fiscaux. Pour la déclaration, le forfait via boulot me propose 50.84€ et si je fais les frais réels, je peux déclarer 7979,28€ Calcul frais réels -> 197 jours x 122 km  --- 24034 km
  • J´exerce une profession libérale en tant qu´indépendant  (pas en société).. Afin d´éviter paperasse liée à la gestion des factures essences, entretien, taxes, assurance... ainsi que pour alléger la comptabilité sur les frais liés à l´utilisation professionnelle d´une voiture per

Partenaires