Actualités

Inscription d'un ATN en compte courant suite à un contrôle fiscal et imposition en personne physique

26/05/15

Lors d'un contrôle fiscal, l'administration relève des avantages de toute nature non déclarés dans le chef du dirigeant de la société contribuable.

Un accord est conclu pour que ces avantages soient comptabilisés au débit du compte courant du dirigeant dans la société.

Toutefois, le fisc adresse également un avis de rectification au dirigeant et impose ces avantages dans son chef.

Celui-ci les conteste, se fondant sur la comptabilisation des avantages à l'actif du bilan de sa société.

L'affaire arrive devant la Cour d'Appel d'Anvers. Dans un arrêt en date du 16.12.2014, la Cour d'Appel d'Anvers donne pourtant raison à l'administration.

Cela peut paraître surprenant, car il y a manifestement double imposition, et les avantages, quand ils sont portés au compte courant du bénéficiaire, ne constituent plus des rémunérations.

Mais les circonstances de l'affaire expliquent cette décision : la société en question a été déclarée en faillite et l'écriture comptable n'a finalement pas été comptabilisée. Il était donc logique que l'administration impose ces avantages en personne physique.

Cela nous donne l'occasion de commenter cette technique qui consiste à porter des avantages non déclarés au débit du compte courant du bénéficiaire lors d'un contrôle fiscal.

Ce n'est pas sans danger, car automatiquement, la comptabilisation interviendra au cours d'un exercice d'imposition différent de celui de l'obtention de l'avantage. En vertu du principe de l'annualité de l'impôt, on peut douter de la légalité de la technique.

Il y a d'autres possibilités, prévues dans la loi fiscale elle-même : le nouvel article 219 cir/92 offre deux possibilités, à savoir l'imposition d'une cotisation distincte de 100% des avantages non déclarés, ou l'imposition de ces avantages dans le chef du bénéficiaire, si on est toujours dans le délai pour imposer un redressement.

Mieux, pour les bénéfices dissimulés, l'art.219 indique qu'ils peuvent être réintégrés dans la comptabilité d'un exercice comptable postérieur à l'exercice comptable au cours duquel le bénéfice est réalisé, même si les délais d'imposition visés à l'article 354, alinéa 1er, sont expirés, pour autant que le contribuable n'ait pas encore été informé par écrit d'actes d'administration ou d'instruction spécifiques en cours.

 

Source : ComptAccount.be (Article du 23/05/2015)

Connectez-vous pour pouvoir commenter cette actualité

Sur le même thème...

Discussions

  • Je viens d'acquerir un bien (un petit décor de théatre) fabriqué par une personne salariée en dehors de son domaine d'activité. Cette personne a-t-elle le droit de me founir une facture en tant que personne physique non assujeti à la tva, afin que je puisse le déclarer dans mes frais? Doit-elle déclarer ce
  • En tant que motard de compétition (personne physique), je souhaite proposer de faire de la publicité pour des sociétés en guise de sponsoring. Quel est le meilleur compromis entre personne physique et société pour réaliser ce projet? Dans tous les cas, les frais seront déductibles à 100% pour la société, c
  • Dans quelle case de la déclaration fiscale faut-il déclarer le montant total de ces subsides:- 46 chèques payés à 15€ chacun ayant une valeur de 30€.- Subside total de 1380€   
  • Je suis toujours en recherche de réponses sur ma situation transfrontalière. Aujourd'hui, je suis résident belge, double nationalité FR/BE.J'exerce une activité salarié à plein temps en France (seule source de revenue). Selon la législation européenne 883/2004, à priori, je serais amen&ea
  • je suis photographe indépendant à titre complémentaire, sous le régime de la franchise de la taxe. Je facture donc mes services TTC.Ayant réalisé un reportage photo pour un client professionnel, celui-ci se demande comment il doit traiter cette facture au niveau comptable et est décontenancé par le fait qu'il ne peut en déd
  • Monsieur X et Madame Y sont mariés sous le régime légal et ont trois enfants majeurs.Ce couple possède une maison en Wallonnie dont la valeur est de 215.000 eur.Madame Y décède.La succession au niveau de la maison est la suivante : Monsieur X : 3/6 en nue-propriété + 100% de l'usufruit = 3/6 - 50% en pleine propri&eacut

Partenaires