Actualités

Les intérêts moratoires font-ils partie de la base imposable ?

20/10/15

Selon l'art.418, al.1 cir/92, « en cas de remboursement d'impôts, de précomptes, de versements anticipés, d'intérêts de retard, d'accroissements d'impôts ou d'amendes administratives, un intérêt moratoire est alloué au taux de l'intérêt légal, calculé par mois civil. »

Une question qui nous est régulièrement posée est la suivante : ces intérêts moratoires doivent-ils être repris dans la base imposable du contribuable ?

La réponse est différente selon que le contribuable est imposable à l'impôt des personnes physiques ou à l'impôt des sociétés.

Dans l'art.23/411 de son commentaire, l'administration indique ce qui suit : « Les intérêts moratoires perçus par une personne physique ensuite d'un remboursement d'impôts n'ont pas le caractère de revenus imposables ».

Hélas, à l'impôt des sociétés, il en va différemment puisque le même commentaire administratif, dans son n° 183/4, mentionne que « les termes généraux de l'art. 24, CIR 92, impliquent que tout ce que recueille une société, en dehors de son capital libéré, constitue un profit de son activité professionnelle et, après déduction éventuelle des frais, un bénéfice social imposable en principe. » Le même article fait référence à un arrêt de la Cour de Cassation du 20.02.1962 selon lequel les intérêts moratoires alloués à une société ensuite d'un remboursement d'impôts, constituent un bénéfice imposable soit qu'ils représentent une créance à charge de l'Etat, soit qu'ils aient été versés à cette société.

La conclusion est donc claire : si le contribuable est taxé à l'IPP, les intérêts moratoires sont nets d'impôts ; s'il est taxé à l'Isoc, il devra défalquer l'impôt sur le montant des intérêts moratoires que l'Etat lui aura versé.

 

Source : Emile Masset - Rédacteur en chef de Fiscalnet (Article du 17/10/2015)

Connectez-vous pour pouvoir commenter cette actualité

Sur le même thème...

Discussions

  • J'ai un exercice mais j'arrive pas à comprendre certains calcul . soit un appartement donné en location par un propriétaire à un locataire l'itilisant uniquement à des fins privées. Leloyer es de 500 euro par mois, le revenu cadastral non indexé de 1000 euro, le coefficient d'indexation de 1,7863 et le coefficient de revalorisati
  • à tous,Je suis nouveau sur le Forum et je me questionne un peu tardivement sur ma première déclaration en tant qu'indépendant complémentaire.Je suis salarié et ai une activité d'artisan en plus.Pour ma déclaration en ne comptant pas mon activité je récupère environ 1.800 euros.Après avoir e
  • J'ai une société en Belgique active dans le marketing. Depuis 2 ans une partie de l'activité prend de l'ampleur (actuellement 30% du C.A. et de la marge) et concerne exclusivement des prestations fournies pour des clients (B2B) étrangers (Francais, Italiens, Américains, Espagnols, Brésiliens) par des fournisseurs étrangers (Italie, E
  • à tous, Mon mari est propriétaire de la maison dans laquelle nous vivons depuis presque ans.J'aimerais (mon mari est d'accord bien entendu :D) créer mon salon de coiffure dans la première pièce de celle-ci mais, je ne sais absolument pas si j'en ai le droit et comment m'y prendre?J'ai regardé dans nos papiers conc
  • Je voudrais savoir si j ai le droit d heberger ma fille et son compagnon gratuitement à l étage de ma maison avec entrée indépendante. Actuellement ils sont en ménage  ailleurs ma fille n a pas de ressource et compte se mettre a une formation en tant que demandeuse d'emploi non rémunérée et son compagnon est au chômage. Je vou
  •  voila je viens de passer mon examen de gestion que j'ai réussi à 70,85%donc je rajoute à ce que Cindy a déjà répondu : je vais faire un copier en améliorant et actualisant ce qu'elle a écrit. --------------------------------------------------------------------------------Ce forum m'a vraiment bien ai