Le capitalisme d'après

Produits de la même catégorie

Auteur ou Editeur ?

Devenez partenaire

Boutique

Le capitalisme d'après

Auteur(s): 
Bruno Colmant, Axel Miller, Chantal Samson
Année d'édition: 
2010
Nombre de pages: 
128
Livraison: 
3 jour(s) ouvrable(s)
Categorie(s): 
Editeur: 
Prix: 
22,00 € TVAC
20,75 € HTVA

Et si on parlait différemment de la crise ...

Certains ont qualifié la crise financière de 2007-2009 d’accident originel, car elle s’approche du risque systémique qui aurait scellé l’implosion de la sphère financière.

C’est une crise d’une ampleur vertigineuse, profondément traumatisante. Fera-t-elle place à de nouveaux lendemains qui chantent ou exige-t-elle de repenser dès maintenant notre modèle de développement socio-économique ?

Bien qu’ils partagent un certain nombre de constats, le banquier Axel Miller et l’académicien Bruno Colmant ont une vision différente du futur.

Le premier invite à repenser le dogme de l’économie de marché - et donc le postulat de la croissance inconditionnelle - car un certain nombre de limites sont atteintes sur le plan territorial, environnemental...

Certains ont qualifié la crise financière de 2007-2009 d’accident originel, car elle s’approche du risque systémique qui aurait scellé l’implosion de la sphère financière.

C’est une crise d’une ampleur vertigineuse, profondément traumatisante. Fera-t-elle place à de nouveaux lendemains qui chantent ou exige-t-elle de repenser dès maintenant notre modèle de développement socio-économique ?

Bien qu’ils partagent un certain nombre de constats, le banquier Axel Miller et l’académicien Bruno Colmant ont une vision différente du futur.

Le premier invite à repenser le dogme de l’économie de marché - et donc le postulat de la croissance inconditionnelle - car un certain nombre de limites sont atteintes sur le plan territorial, environnemental ou tout simplement humain.

Le second voit dans cette crise la fin de l’état-providence et le passage brutal à une vitesse supérieure de l’économie du libre-échange, qui va accélérer les ajustements.

Dans un cas comme dans l’autre, les adaptations prendront du temps et seront difficiles.

Avec, à la clé, une hypothèque générationnelle : les jeunes accepteront-ils de rembourser le prix du bien-être que nous nous sommes offerts à crédit ? Pour Bruno Colmant comme pour Axel Miller, nous ne pourrons faire l’économie de politiques nationales et supranationales qui vont en sens inverse de celles qui sont privilégiées aujourd’hui. Mais là encore leurs points de vue sont antagonistes. La crise est aussi une épreuve de vérité...

Sommaire

Préface

Préambule

Chapitre 1 – Aux origines de la crise

Chapitre 2 – Réinventer les modèles

2.1. La mort de l’État-providence

2.2. Masse monétaire et inflation

2.3. Banques et États : une relation incestueuse

2.4. L’Union monétaire européenne ébranlée

2.5. Quel futur pour la Belgique ?

2.6. La finitude du monde

En conclusion : que faire ?