Crédit documentaire et connaissement

Produits de la même catégorie

Auteur ou Editeur ?

Devenez partenaire

Boutique

Crédit documentaire et connaissement

Théories institutionnelles, problématiques juridiques et solutions jurisprudentielles
Auteur(s): 
Karim Adyel
Année d'édition: 
2012
Nombre de pages: 
424
Livraison: 
3 jour(s) ouvrable(s)
Editeur: 
Prix: 
135,00 € TVAC
130,00 € TVAC
122,64 € HTVA

La mondialisation a modifié le monde des affaires. Plusieurs facteurs poussent à s’intéresser aux outils juridiques qui permettent ce développement économique et offrent la sécurité adéquate aux opérations et aux opérateurs du commerce international.

Le crédit documentaire est sans conteste la technique la plus utilisée à cette fin. La souplesse du procédé réside dans les diverses formes qu’il peut revêtir ainsi que ses divers modes de réalisation, le tout adapté à la nature des transactions qu’il est appelé à couvrir.

Les fonctions qu’il remplit apportent plus de confiance et de sécurité dans les transactions commerciales internationales.

Le symbole de son évolution est l’informatisation des RUU de la CCI. La collaboration de la CCI avec la CNUDCI et la CNUCED conforte cette évolution.

Le crédit documentaire fait la plupart du temps appel au connaissement. Ce dernier est le document le plus utilisé dans le cadre d’une opération de transport international de marchandises par mer et le plus demandé par les banques dans une opération de Credoc.

Pouvant revêtir diverses formes et remplissant plusieurs fonctions, il a fait l’objet de plusieurs conventions internationales. Son informatisation récente démontre son importance dans le commerce mondial.

L’interconnexion du connaissement et du Credoc se manifeste à plusieurs niveaux dans le cadre des opérations de vente internationale de marchandises par mer.

Cet ouvrage présente une analyse exhaustive, interactive et actualisée de ces deux institutions au regard de la pratique bancaire internationale et des textes internationaux. L’aspect jurisprudentiel y est également traité au vu des problématiques majeures se rapportant aux deux matières.

Pays concernés : Afrique, Belgique, Canada, France, Luxembourg, Suisse

Partenaires