Le droit dans les mondes virtuels

Produits de la même catégorie

Auteur ou Editeur ?

Devenez partenaire

Boutique

Le droit dans les mondes virtuels

Philosophie et économie
Auteur(s): 
Sous la direction de : Gérald Delabre
Année d'édition: 
2013
Nombre de pages: 
246
Livraison: 
3 jour(s) ouvrable(s)
Categorie(s): 
Editeur: 
Prix: 
63,00 € TVAC
59,43 € HTVA

L'étude du droit dans les mondes virtuels est un terrain riche pour la prospective juridique. L'auteur de cet ouvrage apporte une réflexion pluridisciplinaire sur les problématiques de ces mondes.

Univers virtuels, mondes en 3D, métavers, avatar, voilà autant de termes qui, tout en étant bien intégrés dans notre environnement moderne, ne sont pas sans interroger l’utilisateur moyen d’Internet.

Les relations et interactions au sein d’environnements virtuels, grâce à des personnages qui nous représentent (ou pas) sous forme d’avatar interrogent également le juriste et le philosophe :

  • Dans quelle mesure l’individu se projette-t-il dans son avatar?
  • L’avatar dispose-t-il des droits que l’on accorde à toute personne qui interagit dans le monde réel ?
  • L’avatar a-t-il un droit à l’image, à une liberté d’expression indépendante de celle accordée à celui qui en a la direction ?
  • Peut-on confondre la personne qui crée l’avatar et l’avatar lui-même, à tel point que l’on pourrait sanctionner les atteintes apportées à cet avatar comme une atteinte apportée à l’individu qui se trouve derrière ?

Le monde économique s’intéresse aussi à ces univers, au sein desquels les concepteurs, dont les objectifs ne sont pas désintéressés, ont pris soin de créer des monnaies virtuelles. Ce sont ainsi toutes les activités économiques qui deviennent possibles. Des échanges économiques, et donc monétaires se déroulent au sein des mondes virtuels, mais aussi entre le monde virtuel et le monde réel.

C’est à cette réflexion juridique pluridisciplinaire, et largement prospective, que le Centre Droit et Nouvelles Technologies convie des philosophes, des économistes et des juristes.