La réception du droit au logement par la jurisprudence

Produits de la même catégorie

Auteur ou Editeur ?

Devenez partenaire

Boutique

La réception du droit au logement par la jurisprudence

Quand les juges donnent corps au droit au logement
Auteur(s): 
Nicolas Bernard
Année d'édition: 
2011
Nombre de pages: 
416
Livraison: 
3 jour(s) ouvrable(s)
Editeur: 
Prix: 
109,00 € TVAC
102,83 € HTVA

Cela fait bientôt vingt ans que le Constituant belge a inséré dans notre charte fondamentale un article 23 consacrant le droit à un logement décent.

Dès son adoption, cette disposition a charrié son lot d’interrogations, tant sur son contenu que sa mise en œuvre :

  • quel sens conférer à l’adjectif « décent » ?
  • quel contenu donner aux « obligations correspondantes » mises à charge du bénéficiaire ?
  • l’article 23 a-t-il effet direct ?
  • qui est le débiteur de cet attribut juridique inédit ?
  • celui-ci est-il susceptible de produire des effets de droit entre particuliers ? etc.

Ces questions, et de nombreuses autres encore, les cours et tribunaux belges ont eu l’occasion de les instruire, et de leur donner des réponses fouillées, parfois inattendues, toujours stimulantes. C’est que, indépendamment des éventuelles concrétisations législatives, des plaideurs audacieux n’ont pas hésité à invoquer en justice — très rapidement — l’article 23 de la Constitution, faisant leur le principe suivant lequel il ne faut pas attendre qu’un droit soit directement applicable pour en exploiter les ressources; c’est, tout à l’inverse, son utilisation judiciaire — répétée — qui lui donnera consistance.

Le lecteur trouvera dans cet ouvrage le recensement de l’ensemble des décisions de justice belges ayant mobilisé le droit au logement (100 très exactement en tout !), classées par thème et agrémentées chacune d’une analyse. Il s’agit, par là, d’étudier « l’impact » du droit constitutionnel au logement sur chacune des décisions prises. Quel poids lui reconnaît-on dans la solution dégagée in casu ?

Ceci étant, le passage en revue ici proposé de la jurisprudence belge en matière de droit au logement ne se réduit nullement à de la casuistique pure. L’analyse qui assortit chacune des décisions donne ainsi l’occasion de traiter toutes les questions théoriques qui, à propos de cette prérogative relevant des droits économiques, sociaux et culturels, se posent traditionnellement en doctrine.