réviseur d'entreprise

L'article 3 de la loi du 22 juillet 1953 créant un Institut des Reviseurs d'entreprise donne comme fonction au reviseur d'entreprise d'exécuter toutes les missions dont l'accomplissement est réservé par la loi ou en vertu de celle-ci aux Reviseurs d'entreprise, et d'une façon générale, toutes les missions de révision d'états comptables d'entreprises, effectuées en exécution de la loi ou en vertu de celle-ci.

Les missions qui sont réservées par la loi aux Reviseurs d'entreprise concernent :

* Le contrôle légal (audit) des comptes annuels, des comptes consolidés et des informations à transmettre au conseil d'entreprise (mandat de commissaire);
* Le contrôle légal (rapport) sur les apports en nature et les quasi-apports dans les sociétés;

Les autres missions légales des Reviseurs d'entreprise sont prévues en cas de :

* Emission d'actions sans mention de valeur nominale en dessous du pair comptable (S.A. art. 582 C. Soc.);
* Dérogation au droit de préférence (S.A. art. 595 et 596 C. Soc.);
* Transformation d'une société (art. 777, 778, 779 et 436 C. Soc.);
* Transformation d'une A.S.B.L. en société à finalité sociale (art. 26ter de la loi du 27 juin 1921);
* Fusion de sociétés (art. 695 et 708 C. Soc.);
* Scission d'une société (art. 731 C. Soc.);
* Liquidation de sociétés (art. 181 C. Soc.);
* Evaluation d'entreprises et de parts d'entreprises (p.ex. art. 513 C. Soc.).

Champ d'application

La législation est applicable aux personnes qui exercent la fonction de reviseur d'entreprise et qui sont inscrits au registre de l'Institut des Reviseurs d'entreprise.

La législation protège le port du titre et l'exercice de l'activité de reviseur d'entreprise.
Conditions d'accès et d'exercice

Elles sont définies à l'article 4 de la loi du 22 juillet 1953. Nous renvoyons le lecteur à la législation (voir ci-après).
Contexte européen - la huitième directive

Au niveau européen, le contrôle légal des comptes annuels et des comptes consolidés est réglé par la directive 2006/43/EC.

La huitième directive doit être transposée dans le droit national avant le 29 juin 2008. Les dispositions nationales relatives à l'admission et l'enregistrement, la liste des membres, les audits de groupes, le contrôle qualité, la supervision publique ou encore la transparence des honoraires seront modifiées afin de respecter cette directive.
Principales références législatives

* Loi du 22 juillet 1953 créant un Institut des Reviseurs d'entreprises
* Arrêté royal du 15 mai 1985 portant exécution des dispositions transitoires insérées par la loi du 21 février 1985 dans la loi du 22 juillet 1953 créant l'Institut des Reviseurs d'Entreprises
* Arrêté royal du 13 octobre 1987 relatif au stage des candidats Reviseurs d'entreprises
* Arrêté royal du 14 février 1989 déterminant les conditions d'octroi de la qualité de membre de l'Institut des Reviseurs d'entreprises aux personnes physiques et morales visées à l'article 4ter de la loi du 22 juillet 1953 créant un Institut des Reviseurs
* Arrêté royal du 20 avril 1989 fixant le règlement d'ordre intérieur de l'Institut des Reviseurs d'Entreprises
* Arrêté royal du 10 janvier 1994 relatif aux obligations des Reviseurs d'entreprises
* Directive 2006/43/CE du 17 mai 2006 concernant les contrôles légaux des comptes annuels et des comptes consolidés et modifiant les directives 78/660/CEE et 83/349/CEE du Conseil, et abrogeant la directive 84/253/CEE du Conseil

Contenu similaire

Discussions

  • J'envisage de devenir associé dans une société X (en achetant des parts) et de travailler pour cette société. Je me pose des questions sur les possibilités de déduire cet investissement (en fond propre ou en capital/intérêts d'un emprunt). J'ai cru comprendre que ça ne peut en aucun cas être dédu
  • J'ai acheté au file des derniers années pour plus ou moins 8.000€ de BD sur Ebay. J'étais à l'affut de chaque meilleur afaire et j'ai constitué une collection solide et de valeur. Aujourd'hui, j'aimerais acheter un appartement, et je met ma collection en ventes pour 20.000€j'ai trouvé un acheteur Francais qui e
  • Mon entreprise propose prochainement un plan cafetaria. Cependant il faut prendre la décision de mensualiser le 13 mois avant d'avoir toute les informations. Pouvez-vous me dire l'impacte et la différence au niveau fiscal entre garder le treizième mois annuellement et décider de le mensualiser ? Afin de voir si le mensualiser a un impacte financier important
  •  Je vais commence un mi temp médicale mais fiscalement je sais pas si c est avantageux ou pas ... Je touche 2100e brut =1600e net au travaille avec le mi temp je touche 1000e brut=net de la mutuelle et brut=net 950e boulot .. que dois je faire pour pas devoir rembourse a la fin ou combien je devrai mettre à côté pour rembourse ? Merci
  • En tant qu'Aide-comptable je voudrais suivre un formation en IAS/IFRS pas trop chère. Y a t-il des aides financières?Merci
  • EIP
    .............. 

Actualité

Cet article a suscité des interrogations de la part de quelques abonnés, quant...
Les Services de l'Administration Centrale des Contributions Directes viennent donc de donner...
Les risques sont en effet de trois types : l'administration peut voir dans l'...
Vous êtes assujetti à la TVA ou vous êtes une personne morale non assujettie, et...

Partenaires