Envoi d'un cent avec un code de validation

Portrait de cedric.neve
Posté par cedric.neve
lun, 18/11/2019 - 09:03

Bonjour,

Je travaille pour une société appelée Digiteal qui propose une solution de facturation électronique et de paiement. Digiteal est agréé en tant qu'établissement de paiement et pour effectuer un paiement tout en évitant la fraude il est requis que le créditeur soit enregistré. Ceci nous permet non seulement de mieux évaluer le risque du paiement mais également d'éviter la fraude numéro 1 en Belgique à savoir les factures interceptées et modifiées.

Pour inviter les entreprises à s'enregistrer dans Digiteal, j'aimerais envoye un code de validation sous la forme d'un virement de 0,01€ sur les différents comptes des entreprises. Pour les entreprises qui ne connaissent pas Digiteal, cela sera l'occasion de nous faire connaître. Pour celles qui nous connaissent, cela accélérera la procédure d'enregistrement puisque le code aura déjà été tranmis. J'aimerais savoir si vous y voyez une objection (légale, comptable, pratique,...).

Question subsidiaire: Si vous receviez ce code de validation dans les extraits de compte, comment est-ce que vous réagiriez ?

 

Merci d'avance pour vos réponses,

Cédric

Toutes les réponses

Je commencerais par la fin : je réagirais TRES MAL en pensant 'Arnaque', 'Fraude informatique', 'Vente forcée' ''Non respect de la loi sur la protection des données !

Cette réaction vous donnerait aussi la réponse à votre demande de justification LEGALE ; abus d'utilisation d'un fichier informatisé !

J'admets volontiers que l'idée est bonne dans le cadre d'une substantielle économie en remplaçant paier et timbre par un envoi informatisé au coût d'un centime l'unité mais, pour moi, c'est passible de correctionnelle !

Bonjour Jojo,

Merci pour votre message. Je pense que la correctionnelle est exagérée mais cela me donne une bonne idée des réactions épidermiques que cela pourrait déclencher.

Nous souhaitons fournir une solution qui aide le comptable en permettant au client d'être payé plus rapidement, plus régulièrement et à moindre coût et certainement pas lui donner un surcroît de travail ou commencer du mauvais pied par un mode de communication qui le dérangerait.

Le but de l'envoi du cent sur le compte bancaire est justement pour éviter la fraude. Nous tenons à vérifier que le client a bien accès au compte et qu'il pourra donc nous fournir le code qu'il a reçu dans la communication. Un envoi papier ou un email ne nous donnerait pas cette assurance (et serait effectivement aussi beaucoup plus onéreux).

 Belle journée et merci encore.

Je maintiens que le risque de correctionnelle est réel.

Cela étant, votre argumentaire est excellent mais inadapté à cette législation draconienne !

Produits conseillés