Choix d'option en deuxième comptabilité

Portrait de Syboul
Posté par Syboul
mar, 31/05/2011 - 21:40

Bonsoir,

Je suis actuellement en première année de comptabilité. Vu que je suis en session, je me pose quelques questions vis-à-vis du choix de l'option en deuxième. Où je suis on a le choix entre gestion, banque et finance, fiscalité. J'hésite entre banque et finance ou fiscalité. Pourquoi? soit pour travailler dans le secteur bancaire ou devenir indépendant.
    Mais je me pose certaines questions y a t il un avenir dans le secteur bancaire (vu les multitudes de soucis). Est ce que un stagiaire IPCF perçoit une rémunération?? Est il possible de se mettre directement indépendant après son stage en cas de réussite des différents examen. Peut on vivre uniquement de ça??
J'attends votre avis, en toute sincérité les deux options m'intéresse vivement et je cherche donc de l'aide pour faire mon choix.
Bien à vous

Toutes les réponses

Si vous êtes sérieux, vous pouvez devenir président du FMI ...

Un stagiaire IPCF est un indépendant la seule différence est qu'il est un parrain maître de stage.

Une fois votre diplôme en poche, vous devez trouver un maître de stage et entrer votre dossier de demande de stage a l'IPCF.

Bonjour,

merci pour votre réponse. Mais croyez vous que le "paradis" fiscal dont connait le Luxembourg restera tel quel ou disparaîtra petit à petit??
Et est ce mieux prendre l'option fiscalité ou banque et finance? (je crois que l'option banque et finance est la plus appropriée pour aller travailler à Luxembourg)
Bien à vous

Il est évident que si vous ne mettez pas toutes vos cartes sur la table, il sera difficile de vous répondre !

Si vous voulez travailler au Luxembourg, l'option FISCALISTE (international) BANCAIRE sera un must !

Je vais me fâcher, le Luxembourg n'est pas un paradis fiscal, une récente étude de PWC le démontre clairement ! Il faut se garder de répéter les c.... propagées par un âne nain nommé Nicolas S.

Le Luxembourg est un centre financier mondial, 2ième place mondiale derrière les USA et donc 1ière européenne au niveau du total des capitaux gérés. La fiscalité n'explique ici rien attendu que même la Belgique offre les mêmes avantages fiscaux aux fonds d'investissement et SICAV. Ce qui fait la différence est le know how, l'excellence dans la qualité des services rendus, la stabilité politique et écomomique avec des autorités business friendly limitant tant que faire se peut la charge administrative et enfin l'environnement, au Luxembourg, il fait propre et un sentiment justifié de sécurité.

Il faut également constater que nonobstant des salaires bruts largement supérieurs (eg salaire brut de départ pour un comptable junior entre 2.500 et 2.750 €/mois), le coût du travail est inférieur au Luxembourg cela tient d'une part du fait que l'on preste 40h semaine et d'autre part à la bonne gestion de la sécurité sociale qui permet de limiter les cotisations sociales patronales à +- 15% du salaire.

D'autre part, sachez également que le niveau bilingue français anglais est le plus strict minimum exigé (l'allemand constituera un + certains) et que pour la fiscalité, le module B en fiscalité dispensé par la Luxembourg School of Commerce est si pas nécessaire, un atout majeur. Et surtout pour vous intégrer apprendre le Luxembourgeois.

Enfin, contrairement à une idée beaucoup trop répandue, le secteur bancaire n'est pas le seul employeur important au Luxembourg. Pour les profils comptables, voyez les bigs 4 (EY, KMPG, PWC et Deloitte) qui pèsent plus de 6.000 emplois, les grandes fiduciaires (experta, intertrust, alter domus,BDO,..., les grands cabinets d'avocats qui pour beaucoup exercent une activité de domiciliation et fiduciaire (eg Arendt service filialle de Arendt & Medernach,l'un des plus prestigieux cabinet)