Quelques questions sur l'IPP

Portrait de Terence993
Posté par Terence993
lun, 12/05/2014 - 16:04

Bonjour à tous,

A l'image de ce qui est applicable à l'ISOC, les plus-values en cours d'activité et de cessation portant sur une voiture sont-elles taxables à hauteur de 75 % à l'IPP ?

Aussi, pour ce qui concerne l'achat d'un bien en cours d'année et dans le cadre à nouveau de l'IPP, est-il toujours possible de choisir entre prise en charge à 100 % de l'amortissement et calcul au prorata temporis ?

 

Merci d'avance pour vos réponses !

Meilleure réponse

La taxation des plus-values dépend de la quotité professionnelle d'utilisation de la voiture (avec un maximum de 75% puisque c'est le maximum que l'on peut déduire en frais généraux)

Pour l'amortissement, le "prorata temporis" ne s'applique que pour certaines catégories de sociétés. Cela dit, rien ne vous empêche de le revendiquer en IPP mais je n'en vois pas l'intérêt.

Toutes les réponses

Trier les réponses par

La taxation des plus-values dépend de la quotité professionnelle d'utilisation de la voiture (avec un maximum de 75% puisque c'est le maximum que l'on peut déduire en frais généraux)

Pour l'amortissement, le "prorata temporis" ne s'applique que pour certaines catégories de sociétés. Cela dit, rien ne vous empêche de le revendiquer en IPP mais je n'en vois pas l'intérêt.

Merci de votre réponse, Hittiche !

Comme le véhicule que j'illustre au travers d'un exemple est affecté à 100 % à l'activité, je vais alors lui appliquer une taxation à hauteur de 75 % dans les deux cas.

En effet, ce serait un peu idiot, vu que ça réduirait inutilement les frais réels auxquels la personne pourrait prétendre...

    Partenaires