Question relative aux amortissements

Portrait de LEGENDAIRE
Posté par LEGENDAIRE
jeu, 15/03/2012 - 21:40

Bonjour,bonsoir,

Dans le cadre de mon TFE, j'ai quelques questions à vous poser. Svp est ce que vous savez me confirmer si les frais accesoires sont amortis differemment dans dans la grande comme dans la petite société? C'est à dire qu'ils sont intégrés dans la valeur d'acquisition(pour la petite société) et peuvent être amortis separemment dans la grande société.
Quel peut être l'avantage pour une société de choisir une méthode d'amortissement plustôt qu'une autre? Je sais que du point de vue fiscal, la société est en la recherche d'une économie d'impôt.

Merci.

Toutes les réponses

1- Articles 62, 65 et 196 § 2, 2° du CIR.
2- ?

Théoriquement, il n'y a pas de choix ...
La loi (comptable) vous impose de FIXER votre durée de vie ...
Sinon, il y a un calcul actuariel à multiples paramètres à établir ...
En taxation constante, il y a un petit bénéfice pécuniaire.

Jojo a écrit:
Théoriquement, il n'y a pas de choix ...
La loi (comptable) vous impose de FIXER votre durée de vie ...
Sinon, il y a un calcul actuariel à multiples paramètres à établir ...
En taxation constante, il y a un petit bénéfice pécuniaire.

Merci beaucoup!

Monsieur JOjo, vous savez être un peu plus explicite parceque là j'ai du mal à vous comprendre.

Euh ... je crois écrire en langue française ...
Que ne comprenez-vous pas ?

Noradine a écrit: 1- Articles 62, 65 et 196 § 2, 2° du CIR.
2- ?

Bonjour et merci

Ma deuxième question est de savoir l'avantage qu'il y a pour une société de choisir une méthode d'amortissement(linéaire par exemple) par rapport à une autre(dégressif par exemple).

Merci

Jojo a écrit: Euh ... je crois écrire en langue française ...
Que ne comprenez-vous pas ?

Désolé mais c'est justement ce paragraphe que j'ai bien compris :

Sinon, il y a un calcul actuariel à multiples paramètres à établir ...
En taxation constante, il y a un petit bénéfice pécuniaire.

Merci

Jojo a écrit: (...) Sinon, il y a un calcul actuariel à multiples paramètres à établir ...
En taxation constante, il y a un petit bénéfice pécuniaire.

LEGENDAIRE a écrit: (...) 

Désolé mais c'est justement ce paragraphe que j'ai bien compris :

(...)

Ben ... si vous avez bien compris ... pourquoi reposer la question ?

Savez-vous ce qu'est un calcul actuariel ?
Savez-vous ce qu'est un impôt constant ?

Jojo a écrit:

LEGENDAIRE a écrit: (...)

Désolé mais c'est justement ce paragraphe que j'ai bien compris :

(...)

Ben ... si vous avez bien compris ... pourquoi reposer la question ?

Savez-vous ce qu'est un calcul actuariel ?
Savez-vous ce qu'est un impôt constant ?

Justement je ne l'ai pas bien compri.
aucune idée quant à ces deux notions, mais j'y vais lancer coup d'oeil sur internet

Jojo a écrit:

LEGENDAIRE a écrit: (...)

Désolé mais c'est justement ce paragraphe que j'ai bien compris :

(...)

Ben ... si vous avez bien compris ... pourquoi reposer la question ?

Savez-vous ce qu'est un calcul actuariel ?
Savez-vous ce qu'est un impôt constant ?

Désolé, est ce que vous savez un peu expliquer le rapport de ces deux notions avec les amortissements. J'ai du mal à mieux les comprendre.

Merci

Qu'est-ce qu'on vous apprend dans votre école ?

Commençons par tordre le cou à votre affirmation : 'Il y a une économie d'impôt" !

Prenons un exemple TRES simple :

Une immobilisation de 10.000,00 euros
Un amortissement de 10 ou de 20 %

A la fin du cycle, si le taux de l'impôt est CONSTANT (Si le taux ne varie pas pendant la période), vous aurez déduit 1.000,00 x 10 ou 2.000,00 x 5 soit donc EXACTEMENT la même somme !!!

Or, il y a un avantage ...

Continuez le raisonnement !