Comptabilité des professions libérales

Portrait de Noradine
Posté par Noradine
dim, 28/10/2007 - 18:57

Bonjour,

Tout d’abord je serai très reconnaissant à ceux qui m’aideront à résoudre le cas suivant ;

Sachant que les personnes qui exercent une profession libérale, une charge ou un office doivent tenir une comptabilité spéciale nécessitant :

 La délivrance d’un reçu lors de chaque perception, en espèce ou par chèque, d’une recette professionnelle,
 Et la tenue d’un livre journal de recettes et de dépenses.

En résumé elles sont dispensées de tenir une comptabilité en double partie.

La question qui me perturbe est :

Ces personnes là doivent elles établir un bilan et un compte de résultat ?

 Sachant qu’au commencement de leurs activités elles ont fait quelques acquisitions à savoir : les comptes 2400(mobilier), 2401(matériel de bureau), 2402(matériel informatique)…

 Sachant qu’elles ont subi des charges pendant l’exercice de leurs activités à savoir les comptes : 6100 (loyer de biens immobiliers), 611(entretien et réparation), 6120(Eau, gaz, électricité,…), 6121(téléphone, fax,…)…

 Ainsi que Les écritures comptables de différents types de plus-value et de leur remploi.

Si non comment elles doivent enregistrer ses écritures comptables.

Merci beaucoup pour votre coopération.

Toutes les réponses

En principe, seules les sociétés sont tenues d'établir un bilan et un compte de résultat.

D'un point de vue fiscal, leur tenue permet une meilleure gestion et un meilleur suivi.

Oui le principe est connu, mais vous n’aviez pas répondu à ma question en ce qui concerne les écritures comptables des acquisitions et des charges subi ainsi que les plus-values et leur remploi. On ne va pas les omettre, i l y’a quand même des écritures à tenir.

En tout cas votre aide ne change rien, et pourtant je vous remercie.

S.V.P. je tiens beaucoup à vos réponses.

Merci d’avance de votre aide.

Vous n'êtes pas obligé de tenir une comptabilité en partie double.Par contre vous êtes tenu de tenir votre comptabilité sur des registres spéciaux,prévus à cet effet.Il s'agit notamment d'un registre de recette,un registre des dépenses,un registre des achats et un registre des ventes ou prestations.j'espère avoir répondu à vos interrogations.
salutations;

Je vous remercie beaucoup de votre réponse, et je tiens à vous faire la remarque suivante :vous avez citer quatre registre sauf que les profession libérales ne tiennent pas un registre d’achats et un registre des ventes, référer vous à l’article ci-dessous, comme je tient à vous dire que vous m’aviez éclairé un peu le chemin car je me rappel que j’ai trouvé en fouillant dans l’internet un model de carnet de reçu et de livre journal qui est Préalablement tout usage soumis au chef de service du contrôle des contributions directes du ressort, pour être coté et paraphé, et je me rappel encore que j’avais cité ce livre journal dans la petite introduction à ma question, mais je ne savais pas que les acquisitions des investissements immobilisés seront inscrit dans ce livre journal dans la partie concernant les dépenses .

Je mets l’article suivant qui est extrait du moniteur belge à la disposition de ceux qui s’intéressent à ce sujet. Sachant qu’il ne concerne que les professions libérales qui effectuent exclusivement des opérations exemptées de la taxe sur la valeur ajoutée conformément à l’article 44 du Code de la taxe sur la valeur ajoutée

Art. 11. Le livre journal est tenu par année civile et reçoit les inscriptions suivantes :

1° recettes :
a) au jour le jour, inscription, par perception, du montant des recettes perçues par versement ou virement sur un compte courant postal ou sur un compte bancaire du bénéficiaire,

b) à la date de clôture de chaque carnet, inscription, par carnet, du montant total des recettes qui y figurent;

2° dépenses : inscription, poste par poste, soit à la réception de la facture ou du document justificatif, soit à la date du paiement si la dépense n’a donné lieu à aucune facture ou document justificatif.

La partie Dépenses du livre journal est conçue de manière à servir en même temps de registre vise à l’article 14, § 5, de l’arrêté royal n° 1 du 29 décembre 1992 relatif aux mesures tendant à assurer le paiement de la taxe sur la valeur ajoutée.

Question:

Il reste quand même à savoir où et comment enregistrer les ainsi que

S .V.P. vos réponses m’aideront beaucoup.

Merci d’avance à ceux qui m’aideront à résoudre cette question.