Ecritures de fin d'année

Portrait de sandro0600
Posté par sandro0600
sam, 23/01/2010 - 14:48

Bonjour à tous,

Je fais mon entrée dans cette nouvelle famille de comptables et j'en suis ravi.

L'un d'entre vous pourrait-il m'aider? Depuis le 01/03/2009 je travaille dans une Haute Ecole, pour laquelle ils étaient habituer à utiliser une comptabilité simplifié, à savoir, dépenses et recette. Mais de la direction a décidé de créer une société qui traiterait dans un premier temps tous la patrimoine (immeuble, intendance, centre de recherche) Toute fois, bien qu'aillant de très bonnes notions de comptabilité générale, il est indispensable que l'on m'aide quant aux différentes écritures de fin d'année.

La comptabilité étant tenue régulièrement toutes les factures achats, ventes nc , amortissement variation de stock sont faite...Toutes fois pourriez-vous me donner une liste des différentes écritures à passer pour finaliser l'exercice 2009?

J'espère vous lire prochainement.

Merci d'avance

A très vite

Toutes les réponses

Avez-vous fait votre inventaire ?

Etes-vous avec un logiciel comptable ou des livres manuscrits ?

Exemples d’écritures de fin d’exercice: 

-L’écriture de variation de stock : il s’agit de rectifier la valeur du stock au bilan.
-Le reclassement des dettes et des créances : transfert dans les comptes de dettes et de créances à un an au plus  
 des dettes et des créances initialement à plus d’un an (ou de la quotité de celles-ci) qui viennent à échéance dans  les douze mois.
-Les dotations aux amortissements : il s’agit de prendre en charge la dépréciation des actifs immobilisés.
-Les réductions de valeur : il s’agit de pendre en charge de réductions de valeur constatées à l’actif.
-Les provisions pour risque et charges : prise en charges des dépenses futures qui concernent l’exercice à clôturer.
-La constatation des plus-values de réévaluation : il s’agit d’acter l’augmentation de valeur prise par un immeuble par exemple.
-Les régularisations : il s’agit de rattacher au résultat de l’exercice des prorata de charges et de produits qui lui 
 incombent quand une facture chevauche deux exercices.
-Le traitement des factures à recevoir ou à établir pour des livraisons non encore facturées.
-La vidange des comptes d’attente utilisés pour des sommes dont la provenance ou l’utilisation était incertaine.
-La valorisation de la production immobilisée quand l’entreprise construit ou fabrique pour elle-même une 
 immobilisation corporelle.