Indépendant complémentaire

Portrait de jultoys
Posté par jultoys
ven, 20/02/2009 - 10:48

Bonjour,

j'aimerais des renseignements sur le fait de se lancer comme indépendant complémentaire, c'est un projet que j'ai depuis quelques temps et auquel je pense souvent mais les personnes à qui j'en parle me dressent un tableau très très noir du statut d'indépendant complémentaire...

Il y à déjà certaines choses que je sais comme :

- Il faut travailler au minimum à mi-temps
- Il faut avoir un diplôme de gestion de base
- Il faut avoir accès à la profession

Ce que j'aimerais savoir, c'est par exemple :

- Les frais lier à l'activité (cotisations sociales, ...)
- Les risques encouru au cas où je me planterais
- Autres conseils

Je poserai d'autres question au fil des réponses.

P.S. J'ai lu les autres postes sur le même sujet mais je n'ai pas trouvé de réponses précises.

Toutes les réponses

Sondage

les personnes qui ont lu ce sujet n'ont :

1 - Pas envie de répondre
2 - Rien à apporter de constructif à cette discutions
3 - Pas compris la/les question(s) posée(s)

Merci de noter votre réponse (1, 2 ou 3)...

Bonsoir,

Re: sondage: je me permets d'ajouter un point n° 0, càd le premier en l'occurence.
0 - les personnes aptes à répondre bénévolement et correctement ne sont pas disponibles 7/7 et 24/24.
Ici je réponds: oui.

Pour le reste, je confirme:
1/ il faut au moins une occupation salariée à mi-temps (un peu plus si fonctionnaire);
2/ les connaissances de gestion de base doivent être prouvées, soit par un diplôme de l'enseignement, soit, par un passage au Jury central, soit par l'apport de gestion de la famille directe ou d'un préposé;
D'où la question de base: quel diplôme auriez-vous ?
3/ accès à la profession: certaines professions sont règlementées. Laquelle comptez-vous exercer ?

Les frais liés à une occupation indépendante complémentaire sont minimes:
- cotisations sociales d'indépendant: au départ +/- 70 € par trimestre,
- tenue d'une comptabilité simplifiée,
- selon votre chiffre d'affaire prévisionnel: franchise de la TVA ( 5.580 € par an),
- risques en cas de "plantage": une faillite. E.a. dont les possibilités sont adoucies par une toute récente loi.

Ce serait intéressant de savoir pourquoi des personnes dressent un tableau très très noir du statut d'indépendant complémentaire.
Pour ma part je n'y vois que du bon!

Cordialement.

Re,

tout d'abord, désolé pour le petit sondage, j'ai trop l'habitude des forums ou les gens ne prennent pas le temps de répondre alors je perd vite patience :s

Sinon, pour l'instant je suis au chômage donc je ne prévois pas de me lancer comme indépendant complémentaire tout de suite, mais je réfléchi à ça pour plus tard.

Pour les connaissances de gestion de base, j'ai le diplôme, obtenu en cours du soir dans un centre de formation pour petites et moyennes entreprises (CFPME).

Je désirerais me lancer dans la création de site web (infographiste webmaster/webdesigner).

J'ai déjà exercé cette profession pendant 1 an et demi en tant que salarier à mi-temps.

Sinon, dans votre réponse, je n'ai pas très bien compris les points suivants :

- selon votre chiffre d'affaire prévisionnel: franchise de la TVA ( 5.580 € par an),
- risques en cas de "plantage": une faillite. E.a. dont les possibilités sont adoucies par une toute récente loi.

Pouvez-vous m'en dire d'avantage et/ou me donner des liens vers des document intéressants.

Merci

Bonjour,

Votre diplôme de gestion de base conviendra et la profession envisagée ne requiert rien de plus pour votre future immatriculation à la BCE (Banque carrefour des entreprises - ex Régistre du commerce).

Concernant l'immatriculation à la TVA, vous aurez le choix:
- régime ordinaire (ici avec déclarations trimestrielles),
- régime de la franchise de la taxe.
Ceci si votre CA (ventes et prestations) hors TVA ne dépasseraient pas 5.580 € par année (civile). Il s'agit d'un système extrêmement simplifié. Vous ne factureriez pas de TVA à vos clients, mais ne pourriez en déduire sur vos entrées, achats,...
Si le plafond de 5.580 € était dépassé, il y aurait lieu d'en aviser votre Office de TVA afin de passer au régime ordinaire.

Concernant le risque de faillite: vous pouvez le réduire en
- appliquant vos conditions générales de ventes et services sur les bons de commande et factures à vos clients,
- en encaissant un/des acomptes,
La loi relative à la continuité des entreprises, comportant 86 articles répartis en 8 titres, a été publiée au MB de ce 09 février 2009. Cette loi appuye la lutte nécessaire contre la hausse du nombre de faillites.

Cordialement.

Et bien merci beaucoup pour ces réponses.

Je n'ai pour l'instant plu de question mais je n'hésiterai pas à revenir sur ce forum quand j'en aurai de nouvelles :)

Encore merci :)

J'ai 3 nouvelles question :

1. Si je suis engagé à mi-temps ou plus dans une société de création de site internet, est-ce que mon patron peux m'empêcher d'exercer mon activité complémentaire dans le même domaine ?

2. Comme je solliciterai certainement les services d'un comptable, j'aimerais savoir quels sont en gros les tarifs auxquels je dois m'attendre ?

3. Au sujet des factures, ou puis-je trouver des modèles qui pourrait correspondre à mon activité ? (Peut-être est-ce aussi le travail du comptable je ne sais pas.)

Merci d'avance :)

L'employeur peut exiger que vous ne lui fassiez pas concurrence; il peut aussi exiger que vous soyez disponible pour votre travail chez lui ...

En d'autres termes, si vous voulez avoir une deuxième activité, il est préférable d'obtenir l'accord de votre employeur.

Chaque professionnel a SON tarif. Certains ordres exigent même de leurs membres de facturer des minima.
Donc consultez ! Je donne toujours le conseil de voir si vous pouvez vous entendre avec votre (comptable) avant de discuter prix !!!

Une facture DOIT comporter des éléments légaux.
Pour le reste, c'est à vous de définir ce que vous voulez.
Il est évident que votre comptable PEUT vous aider.

Bonjour, j'ai lu un article qui annonce que si nos revenus sont inférieurs à un montant plancher, nous étions dispensés du paiement des cotisations sociales.

Pourrais-je avoir plus de renseignements à ce sujet?

Merci