SPRL: comment (bien) se rémunérer?

Portrait de Gaet
Posté par Gaet
dim, 23/03/2008 - 10:39

Bonjour,

Je suis informaticien, et je compte devenir freelance (indépendant) sous peu. Je souhaite passer en SPRL (voir SPRLU pour être seul). (En cas de SPRL, mon associé n'aurait que 9% du capital)

Ma question porte sur ma rémunération.

Prenons par exemple une facturation mensuelle moyenne de 7500€. Avec ses 7500€, je peux faire des frais (voiture, ass groupe, restos, DKV, ...), mais comment me rémunérer (pour perdre le moins en impôts) en laissant juste un peu dans la société?

Un petit salaire, et des dividendes?

Dans quelles proportions, et quel coût pour le salaire (charges patronales?)

Est-il possible de toucher des dividendes mensuellement en prévision du bénéfice annuel approximatif?

J'espère être assez clair.

Merci pour vos pistes!

Meilleure réponse

La création d'une société dès le lancement de son activité d'indépendant est loin d'être un conseil judicieux ans un grand nombre de cas.

La création d'une société est utile si on désire travailler en association, si on obtient des capitaux extérieurs ou si l'investissement initial est important et immobilier et que des solutions de démembrement de propriété sont envisagées, ou si l'on a la certitude que ses revenus seront immédiatement être très élevés....?

La création d'une société présente un surcoût administratif à ne pas négliger.(1 comptabilité société + déclaration fiscale ISOC,déclaration fiscale IPP, frais de constitution à amortir, frais de publications légales... à la grosse louche environ 2500 euros par an.

De plus, on brûle directement une cartouche de passer ultérieurement en société et de lui revendre sa clientèle pour obtenir ainsi des liquidités en PP et amortir l'acquisition au sein de la société.

Si c'est votre première installation en tant qu'indépendant,vous n'aurez aucune majoration pour absence de versements anticipés pendant 3 ans.

Pour terminer, la comparaison entre les taux ISOC et IPP est malaisée car il ne faut pas oublier que la taxation commence dès le premier euro de bénéfice pour les sociétés tandis qu'en PP, il existe des exonérations qui sont fonction de votre situation familiale.

En conclusion, sur base de la situation décrite, je suis perplexe quant'à l'utilité de créer une société.

Toutes les réponses

Pas très clair, vous comptez devenir indépendant sous peu et créer une sprl? Si vous êtes le fondateur il n'y a pas de lien de subordination et vous resterez sous le statut d'indépendant.
De plus si votre seul but pour créer une société est de payer le moins possible au fisc, il existe un article qui stipule que cela leur est inopposable.

Inopposable? Qu'est-ce que cela signifie?

Je peux peut-être poser ma question autrement.

Je veux devenir indépendant, j'ai la possibilité de facturer en moyenne 7500€ par mois (avec certains mois à plus de 9000€, en gros, 450€ la journée).

Quel est la meilleure chose à faire si je veux:

- véhicule en leasing (1500€/mois)
- ass hospi
- ass pension
- salaire net de 2000€ (Minimum!)

SNC? SPRL? SPRLU? Indépendant sans société (si c'est possible)?

Et quel mécanisme pour me rémunérer?

Merci!

1 vote actuellement | +1 Répondre

Case72 a écrit:
De plus si votre seul but pour créer une société est de payer le moins possible au fisc, il existe un article qui stipule que cela leur est inopposable.

Ca c'est une grande très grande sottise !

Citez moi l'article car je me tords de rire.

SNC? SPRL? SPRLU? Indépendant sans société (si c'est possible)?

En ce qui me concerne j’ai commencé comme indépendant en personne physique. Ensuite j’ai tout essayé, SPRL, SA, … et aujourd’hui, après avoir tout vendu, si je recommence tout à la case départ (seul et sans employés), c’est sans hésiter : je ne crée plus de société ! (complètement inutile à mon avis, sauf si vous partez avec le projet de faire faillite)

Ceci est une approche fort personnelle, respectable mais erronée.

Le passage en société, dés un certain seuil de revenu, permet de gagner des milliers voir des dizaines de milliers d'euros.

Bien entendu cela demande une étude de faisabilité. Se mettre en société avec un chiffre d'affaires de 70.000,00 euros n'a selon moi aucun sens. Au pif j'estime que le point de départ de l'intérêt du passage est de l'ordre de 100.000,00 euros de chiffres d'affaires mais un cas n'est pas l'autre.

Ceci n'est plus de la comptabilité c'est de l'approche fiscale d'un niveau certain et pas par le biais de forums :-)

7500 en moyenne par mois x 12 mois = 90000 euros par an, donc en dessous des 100.000 !
Gaet envisage de travailler sans associés ni employés.
De plus le risque de faillite me semble nul dans son cas.
Donc sauf autres situations particulières (lieu du domicile, …) ce qu’il pourra gagner d’un côté en se mettant en société il le reperdra d’un autre (frais …).

Pour être plus précis encore, si je compte 365 jours par an
moins les w-e (104 jours)
moins (+/-)12 jours fériés légaux
moins 40 jours de congé
Reste 211 jours de travail * 450 = 94950€.

Je suis bel et bien sous les 100.000€.
Si par contre j'arrivais à facturer 500€/jour, là, je les dépasse... Ca se joue vraiment à peu de choses...

Autres éléments de réponse, si mon ambition est de recruter dans les 3 ans, ne vaut-il pas mieux directement démarrer en société pour me roder? Ou si je commence en PP, la transition en société est-elle facile le jour où je recrute?

Il est vrai aussi que mon activité n'est pas une grande prise de risque (pas d'investissement, juste un portable, et éventuellement une voiture en leasing), donc la 'protection' du patrimoine personnel n'est à priori pas critique. Si un jour je n'ai plus de boulot, j'arrête mon boulot d'indépendant et je me recase dans le privé.

Si maintenant j'opte pour la SPRL pour respecter mes ambitions, comment fonctionne la rémunération d'un indépendant? Quelqu'un est-il dans le cas?

Merci!

Je crois que vous avez mal lu mon post:

Au pif j'estime que le point de départ de l'intérêt du passage est de l'ordre de 100.000,00 euros de chiffres d'affaires mais un cas n'est pas l'autre.

Au pif c'est au pif et un cas n'est pas l'autre est "un cas n'est pas l'autre".

Quant à savoir si l'intervenant aurait intérêt à se mettre en société cela dépend de beaucoup de facteurs dont le moindre n'est pas ce qu'il lui faut absolument net en mains pour vivre.

Demandez l'avis d'un pro, ce genre de problèmes ne se règle pas sur un forum.

Je ne demande pas la solution d'un problème, mais des pistes... avant d'aller voir mon comptable fiscaliste.

Si un jour je n'ai plus de boulot, j'arrête mon boulot d'indépendant et je me recase dans le privé.

Merci!

je vous engage à lire les nombreux post concernant la dissolution d'une société, ce n'est pas évident, ni sans frais ...!

Si maintenant j'opte pour la SPRL pour respecter mes ambitions, comment fonctionne la rémunération d'un indépendant? Quelqu'un est-il dans le cas?

Merci!

vous vous octroyez un salaire (appelé émoluments) et payez les charges sociales et impôts dessus en tant qu'indépendant. tout cela est géré par un secrétatriat social.

Voyez d'abord votre comptable - fiscaliste ...

c'est le meilleur conseil ....