assurance vie (prêt hypothécaire) et fiscalité

Portrait de trucmuche2005
Posté par trucmuche2005
mar, 17/09/2013 - 23:25

Bonjour,

Ma compagne et moi (non mariés) sommes sur le point d'acheter notre première maison (en wallonie) et nous nous interrogeons sur les assurances vie car les informations que l'on a ne sont pas toujours cohérentes.
Voici nos interrogations :
1) dans le cas où nous prenons une assurance-vie commune (un seul contrat pour moi et elle), nous ne pouvons pas profiter d'un avantage fiscal. Juste ? Ce n'est que pour des contrats individuels, juste ?
2) étant donné que nous achetons en toute fin d'année notre premier bien, avons-nous forcément avantage à choisir une prime unique plutôt qu'un étalement sur 2/3 de la durée du prêt ?
3) dans le cas où nous choisissons un étalement de l'assurance-vie sur les 2/3 de la durée du prêt pour éviter de devoir payer le tout maintenant, est-ce que nous pourrons faire intervenir dans chaque exercice le montant d'assurance-vie payé dans l'exercice en cours ?
Avec toutes les infos qu'on a, on ne comprend pas vraiment si on a plutôt intérêt à payer une prime unique ou l'étaler...
Pourriez-vous nous conseiller, s'il vous plaît ?
On vous remercie d'avance !!
Trucmuche

Toutes les réponses

Le paiement d'une prime unique n'est intéressant que financièrement, donc pas en fiscalité !
Par ailleurs, une assurance-vie n'est pas nécessairement le bon choix !
La déductibilité est 'intuitu personae' !

0 vote actuellement | +1 Répondre

le montant de la déduction maximale pour une maison unique est par conjoint en gros de 3000 euros
cela comporte le remboursement du capital , des intérêts et éventuellement de l'assurance vie solde restant dû
http://minfin.fgov.be/portail2/fr/themes/dwelling/mortgage-loan/only-hom...

on y est vite et en général dès une année complète de remboursement on a plus besoin d'y mettre l'assurance vie et une partie des remboursements

mais quand on commence à rembourser par exemple en octobre , on a pas assez de remboursement pour arriver au montant maximal de 3000 euros en gros par personne donc il peut être intéressant d'y mettre aussi sa prime unique d'assurance vie ...

donc tout dépend de quand vous commencez à rembourser car si vous déduisez une seul fois une assurance vie , l'état se "remboursera" si un des deux décède ...

comme vous le voyez : pourquoi faire simple si on peut compliquer

ajoutons que vous pouvez payer votre assurance solde restant dû sous forme de pseudo d'épargne pension

mais là cela devient trop compliqué , voir un professionel car ma mémoire ...

Et en déclarant les primes d'assurance inutilement, on se fait taxer plus tard quand on en bénéficie...

Vous parlez d'assurances vie ou d'assurance solde restant dû (?),  la dernière étant à fond perdu s'il ne vous arrive rien, ce que je vous souhaite :-)  La déduire est donc une loterie ...

Ah... je suis désolé pour les imprécisions, je comprends maintenant qu'il ne s'agit pas de la même chose... Pourtant, mon banquier utilise avec nous ces termes en alternance... Bref.

Il s'agit bien d'une assurance solde restant dû... et dans notre cas, comme on ne commencera à rembourser notre prêt qu'en décembre 2013 ou janvier 2014, on a plutôt intérêt à prendre la prime unique et à la déclarer, si je comprends bien (? oui parce qu'on part quand même du principe qu'il ne nous arrivera rien  ). Ou alors à la fractionner sur 2/3 de la durée du prêt et à ne pas la déclarer ? Il me semble, à vous dire, que ce sont les deux options les plus pertinentes...
Qu'en dites-vous ?

pour moi si remboursement décembre prime unique déclarée donc déduite (attention il faut deux primes uniques je pense une à chaque nom )
si janvier prime annuelle non déduite ...

mais pour compliquer le tout l'assurance solde restant dû peut être faite chez un assureur exclusif et pas la branche assurance de votre banque mais là vous perdez votre réduction bon client ...

Très amusant mais très peu professionnel ces prises de position théoriques !

0 vote actuellement | +1 Répondre

Merci pour vos réponses.

À Jojo particulièrement, peut-être, qui semble s'amuser des interventions :-) Quels facteurs pourraient influencer mon choix ? Si le problème est si compliqué, comment un non initié (entendez plutôt par là "non comptable") peut raisonnablement prendre une décision intelligente pour son propre cas ?
J'aimerais comprendre, si quelqu'un veut bien m'expliquer...

Toujours le même exemple !
Si vous avez des problèmes de santé, vous allez voir un médecin ...
Si vous devez comparaître devant un tribunal, vous prenez un avocat ...

Si vous avez des problèmes fiscaux, vous refusez de voir un fiscaliste ...

Cherchez l'anomalie !

Cela étant, il est bon d'avoir un dossier en mains pour donner une réponse. Il y a, en effet, de nombreux paramètres à mettre dans les DEUX plateaux de la balance ...

Le premier est que vous n'êtes pas marié(s) !
Le deuxième est de supputer votre avenir de couple et votre avenir professionnel ...
Le troisième est de connaître votre situation fiscale actuelle et de projeter votre situation future ...
Etc.(Sur lequel j'insiste !)

Tout cela pour dire qu'une consultation d'une heure ou deux, seul ou en couple, ne fait pas de tort lorsqu'on s'engage aussi loin .... 

0 vote actuellement | +1 Répondre

Merci pour le conseil. En fait, je pensais naïvement que ce forum était parfois un lieu approprié pour que des personnes compétentes apportent des informations pertinentes et/ou des pistes de réflexion, plutôt qu'un lieu où on rabat le client vers les consultations privées (qui, soyons clair, sont souvent nécessaires et je n'en disconviens pas). Tu dois être sans doute trop habitué à voir que des conseils sont donnés alors qu'ils ne correspondent pas forcément à la réalité du demandeur (et c'est tout à ton honneur). Pourtant, des infos pertinentes peuvent parfois simplement pousser à la réflexion pour autant bien sûr qu'on ne prenne pas le mot écrit pour la parole divine (et là, cela dépend de chacun ;-)).

Habitué des autres forums où lorsqu'on pose une question, on nous répond parfois en conseillant de faire attention à tel point dans votre situation, à tel autre aspect dans tel cas, fournissant ainsi des pistes de réflexion permettant d'aller de l'avant, je suis un peu surpris de constater que ce n'est pas forcément le cas ici...
Et cela dit, les médecins ne sont pas avares de conseils quand on leur téléphone ou quand on leur écrit (du moins pas les miens mais j'ai peut-être de la chance). Mon avocat me répond au téléphone et accepte de me conseiller rapidement sans être obligé de prendre un rendez-vous. Mon notaire ? Dispo par téléphone sans souci. Et ici, dans un forum, que je pensais être de bon conseil et d'échanges, non non surtout pas, voyons malheureux, il faut prendre un rendez-vous ! C'est bieeeen trop compliqué ! Bon ok... je demanderai à comprendre ailleurs comment cela fonctionne, dans ce cas...
Bonne soirée à vous !

Vous faites les questions et les réponses !

MON médecin me répond ...
MON avocat me répond ...
MON notaire me répond ...

Cela veut donc dire que vous avez suivi la filière ...

Pourquoi, encore une fois, voulez-vous (Nous ne sommes pas sur un chat et le vouvoiement est ici de rigueur) qu'il en soit différemment dans nos professions ?

J'ai essayé d'attirer votre attention sur le fait que de NOMBREUX paramètres sont à prendre en compte avant de vous donner une solution.

Permettez-moi de sourire ! A mon (grand) âge, j'ai déjà vu passer le tram et je retrouve certains de mes textes - mot pour mot - utilisés à tort !
Certains fonctionnaires du Ministère des finances me font l'honneur de me rapporter ces usages incongrus.
Alors, le jugement "objectif" des demandeurs de ce site ... j'ai des doutes ! Ils veulent entendre LEUR vérité et pas LA vérité ou UNE vérité.

Donc, tant pis ! Sans dossier en mains, je continuerai à vous proposer de consulter un membre de ces professions.

En conclusion, pourquoi avoir posé votre question ici et pas sur un de ses sites où on va dans le sens du poil ?

0 vote actuellement | +1 Répondre

...