*/ ?>

Pécule et double pécule de vacance anticipé répercussion impôts

Portrait de J0n21
Posté par J0n21
lun, 08/01/2018 - 23:07

Bonjour,

 

Je suis kiné salarié dans 2 maisons de repos (2 x 19h).
Dans un des 2 boulots, j'avais un CDD terminant le 31/12/17 mais qui a été renouvelé le 2 janvier.

Le problème, c'est que sur ma dernière fiche de paye (décembre), on m'a versé mon simple et double pécule de vacance alors que je reste chez le même employeur..
Si j'ai bien compris, je n'aurai donc pas droit à des congé en 2018 alors ou du moins ils ne seront pas payés..
Mais surtout je me posais la question au niveau des contributions, car ayant déjà 2 mi-temps, je vais devoir remettre +- 3000€ pour 2017 et je crains d'être plus fort taxé car j'ai reçu à peu près 1000€ de pecules combinés.
Ce montant est sur la même fiche que mon salaire, cela veut-il dire que ça augmente mon solde imposable ou bien alors au niveau des contributions il y a quelque chose de prévu pour les pecules de vacances anticipé qui fait qu'on est pas taxé dessus et qu'on n'y perd rien par rapport à des congés payés classiques ?

J'espère que ma question est assez claire..

Merci d'avance !

Bonne soirée à tout le monde

Toutes les réponses

Trier les réponses par

Votre CDD étant venu à échéance, il est normal que votre employeur vous paye votre pécule de sortie.

Celui-ci est imposable distinctement au taux des revenus de l'année.

 

Pour être plus compréhensible, vous ne serez pas pénalisé par ce cumul apparent.

Par contre, j'attire votre attention sur le problème des CDD successifs ...

Lorsque les parties concluent des contrats de travail à durée déterminée sans qu'il y ait entre eux une interruption attribuable au travailleur, elles sont censées avoir conclu un contrat de travail à durée indéterminée.

Il n'en sera pas ainsi si l'employeur démontre que ces contrats de travail sont justifiés soit par la nature même du travail (ex : travail saisonnier) soit par d'autres motifs légitimes (par exemple : contrats subventionnés conclus dans le cadre de la recherche scientifique, spectacle...). 

En cas de doute, il appartient au tribunal du travail d'apprécier si ces motifs sont justifiés.

Par ailleurs, il existe également deux possibilités de conclure légalement des contrats de travail à durée déterminée successifs :

Contrats de travail successifs d'une durée de deux ans maximum: l'employeur et le travailleur peuvent conclure au maximum quatre contrats de travail à durée déterminée successifs, pour autant que la durée de chacun de ceux-ci ne soit pas inférieure à trois mois et que la durée totale de ces contrats ne dépasse pas deux ans;

Contrats de travail successifs d'une durée de trois ans maximum: moyennant l'autorisation préalable de la DG Contrôle des lois sociales, des contrats de travail successifs pour une durée déterminée peuvent être conclus, avec chaque fois une durée minimale de six mois, à condition que la durée totale de ces contrats ne dépasse pas trois ans.

 

Merci beaucoup pour vos réponses !
Je suis rassuré.
Je suppose alors que j'aurai quand même droit à mes congés en 2018 mais je ne serai pas rémunéré c'est ça ?

Naturellement, oui !

Partenaires