Comment déclarer les revenus d'une location à très court terme et meublée

Portrait de DJYK
Posté par DJYK
jeu, 23/10/2014 - 17:35

Bonjour,

Je mets en location, dans un petit immeuble qui m'appartient à Bruxelles, un studio meublé à court terme (pour des séjours de 2 ou 3 jours généralement), grâce à plusieurs centrales de réservation sur internet qui m'apportent beaucoup de "clients",

Comment dois-je déclarer ce revenu? Comme un meublé? Comme une chambre d'hôte? (avec, en principe, l'obligation de servir un petit déjeuner). Ou dois-je penser à créer une société puisqu'on est presque dans le principe de l'appart-hotel? Quelle est selon vous la solution optimale d'un point de vue fiscal (PS: je suis employé)?

Autant les dispositifs fiscaux ont l'air clairs à l'étranger (c'est le phénomène airbnb, qui est de plus encadré), autant je peine à comprendre comment faire ici...

Si je dois payer 50% d'impôts sur ces revenus, qui nécessitent pas mal de temps et d'énergie, autant dire que j'arrête tout de suite...

Merci beaucoup pour votre aide!

Djyk

 

Toutes les réponses

Une petite consultation en tête à tête avec un professionnel me paraît nécessaire.

Vous avez certainement raison. Le problème c'est que j'ai déjà consulté un fiscaliste mais qui ne connaissait pas bien cette matière. Je prendrais volontiers rendez-vous avec un spécialiste mais je n'en connais pas.

0 vote actuellement | +1 Répondre

Exposé aussi brutalement, c'est un revenus professionnel taxable comme tel. Voyez un expert comptable conseillé fiscal ou un comptable fiscaliste pour mettre un peu de blanc dans le noir que vous mettez. Une situation grise peut permettre des discussions et un angle de vue plus favorable fiscalement.

Voyez un "autre" fiscaliste ...

Au départ, il y a un risque non négligeable de voir ce revenu taxé comme un revenu professionnel et vous coûter plus de 60 % de la somme engrangée ...

0 vote actuellement | +1 Répondre

Ce qui serait évidemment une catastrophe puisque, avec les frais engagés, j'aurais alors perdu de l'argent (et beaucoup de temps)...

Je crois que le cadre de la chambre d'hôte serait toutefois envisageable puisqu'il existe un accord à Bruxelles pour entrer dans le régime de la TVA forfaitaire à condition de ne facturer le petit dej qu'à 2 euros, le restant des revenus étant du meublé ordinaire.

Je peux vous dire que tout chambre d'hôte taxée à 60% arrêterait immédiatement son activité (une location ordinaire serait plus rentable). C'est donc qu'il est possible de faire autrement. Une nouvelle ordonance encadre d'ailleurs le "secteur".

Pensez-vous que je puisse trouver un fiscaliste familier avec cette législation?

Merci pour vos avis éclairés :-)

 

0 vote actuellement | +1 Répondre

Le mieux est prendre contact avec un fiscaliste bruxellois et de lui poser la question de sa compétence dans ce domaine avant de prendre rendez-vous.

Ca tombe sous le sens, merci :-)

0 vote actuellement | +1 Répondre

Bonjour,

 

avez vous trouve un fiscalist ou comptable pour repondre a vos questions? J en cherche un aussi..

 

bien a vous

0 vote actuellement | +1 Répondre

...