chambre d'hôte

Portrait de caramelechoco
Posté par caramelechoco
lun, 19/01/2009 - 14:58

Bonjour,
j'ai bien lu une précédente notation là-dessus mais ne trouve réponse.
je suis belge et vais louer une chambre comme chambre d'hôte (en Belgique). Je n'arrive pas à trouver comment faire pour la déclaration fiscale. par ex. Je loue 65€/jour. Petit déjeuner offert.
Dois-je déclarer ces revenus? Puis-je déduire des frais (chauffage, électricité etc)

bien merci à vous

caramelechoco

Toutes les réponses

Bonjour, je crois que la location de chambres d’hôte doit subir les mêmes lois qu'une location vacance.

Etant donné que vous offrez le gîte, le couvert et des services, il s'agit de revenus professionnels à déclarer en bénéfice. Vous pouvez bien entendu déduire les charges relatives à votre activité

Bonjour, je crois que la location de chambres d’hôtes doit subir les mêmes lois que la location vacances. Une immatriculation auprès du registre du commerce doit être faite. Concernant les impôts, je crois que l’on peut être exonéré mais seulement si les bénéfices sont inférieurs à une certaine somme… Pour vérifier mes dires ou plus d’informations sur la location vacances voici deux liens ; un concernant les gites et l’autre concernant les chambres d’hôtes …

Attention ! Attention ! Vous intervenez, pour la première fois, sur un site belge avec de la documentation et un raisonnement français !!!

merci vraiment
mais si je ne me trompe le site que vous donnez est français

merci
je suis toujours à la recherche
j'ai tél il y a deux jours aux contributions de ma commune qui m'a dit qu'il suffisait que j'inscrive un pourcentage de mon revenu cadastral sous le code 1106. POur le reste rien à déclarer.
j'espère que c'est juste car mon souci est que les choses soient claires et en ordre

grand merci

Vous devez choisir ...
soit en faveur de votre appel téléphonique
soit, oubliant la réponse orientée vers la fiscalité française exposée en réponse à votre question, accepter les avis donnés ici dont celui d'un éminent fonctionnaire.

Dernière solution : consultez !

Confirmation de ma réponse :
La chambre d’hôte et la TVA
Un commentaire récent a été émis par l’administration et a éclairé sa position.
En résumé, si les hôtes bénéficient automatiquement de prestations complémentaires
(petit-déjeuner, entretien pendant le séjour, accueil organisé,….), il y a application de la
TVA (6%) sur l’ensemble du montant payé par l’hôte2.
A l’inverse, lorsque aucun service complémentaire n’est offert, ou que ces services sont
rendus à la demande du client et moyennant supplément de prix, ou bien lorsque le
client a la possibilité de renoncer auxdits services et d’ainsi bénéficier d’une réduction de
prix, et que ceci se reflète dans la structure de prix, la mise à disposition de logements
meublés s’analyse comme une simple location immobilière exemptée de la TVA.
Les services complémentaires étant soumis à une TVA de 6 %.
En ce qui concerne les services complémentaires (soumis à la TVA), la famille d’accueil
dispose de la faculté de demander l’application d’un régime simplifié dit « régime de la
franchise de la taxe »3.
Ce régime simplifié est applicable dans la mesure où le chiffre d’affaires (de la partie
soumise : les services complémentaires) n’excède pas 5.580 € par année.

super merci pour la réponse très claire!!!!!!!!!! OK je me renseigne pour ce régime simplifié; Vraiment merci car c'est une matière peu simple où les avis sont assez divers.

Bonjour,

Actuellement je suis en train de faire un projet qui à comme but ouvrir une maison chambres d'hôtes,

en ce qui concerne ce que tu doit déclarer, c'est uniquement le petit déjeuner à (6%), 

Tu n'est pas obligé de payer des cotissation sociales puisque l' activité  envisagée est

limitée dans le cadre d’un échange culturel et social. 

Pour toute question tu ferais mieux de voir ce site "mybnb" est de rechercher par toi même, ce ce que je fais.

| +1 Répondre

Très comique !

Vous répondez à une question posée il y a CINQ ans avec un aide-mémoire dont le moins qu'on puisse dire est qu'il est "orienté" !

Votre fiscaliste vous dénoncera volontiers les erreurs fiscales de ce document.