Comment ne pas me faire diluer ?

Portrait de jai1probleme
Posté par jai1probleme
mar, 10/03/2015 - 15:18

Bonjour à tous,

J'ai un problème...

  1.     Je suis actionnaire d'une société. J'ai acheté mes parts.
  2.     J'ai une créance envers cette même société, je suis en même temps un fournisseur stratégique.
  3.     Le gérant a réussi à mettre la société en fonds propres négatifs
  4.     Il désire à présent faire une augmentation de capital, sans quoi la société pourrait être liquidée.

Le gérant n'a pas l'argent de faire cette augmentation de capital, donc les fonds viennent d'un investisseur caché (je pense assez puissant).

Mon point est le suivant, je demande qu'en lieu d'augmentation de capital, un prêt soit fait par les actionnaires (le gérant est majoritaire). Le gérant s'y refuse, arguant certains motifs qui ne l'ont pas émus pendant les trois années passées durant lesquelles la situation ne fut pas tellement mieux. ..mais je pense que la réelle raison est que l'investisseur "caché" veut bien acheter des parts, mais pas prêter de l'argent...

Le gérant a réussi à mettre la société dans un tel état, que si je ne suis pas l'augmentation, je me retrouve gravement dilué.

D'un autre côté la société a un grand potentiel.

Aujourd'hui, je me dis que ma seule défense est de ne pas voter la continuité de la société si je n'ai pas les garanties suivantes

  •     que cette situation ne se reproduira plus (dépenses folles, gestion défaillante, etc..)
  •     que je dispose de plus de parts afin de bloquer la prochaine augmentation de capital faussement justifiée (la moitié de la somme de l'augmentation qu'il désire serait pour qu'il s'octroie une augmentation de salaire)
  •     qu'un contrôle de gestion soit mis en place
  •     et qu'une audit opérationnelle ait lieu

Le gérant pense me tenir par la créance en ma faveur, pourtant il se trompe, je préfère tout arrêter que de continuer en me faisant abuser impunément. ...Ma question est... Si je ne vote pas la continuité, le gérant doit déposer le bilan, mais ensuite..

Peut-il avec ses nouveaux amis, se porter reprenneur auprès du curateur ? (et de ce fait annuler toutes les créances et reprendre toutes les parts ?) ..même s'il est en procès pour faute de gestion (ce que je me réserve le droit de faire)

Ma créance, ajoutée à celle de divers autres créanciers représente, à ce que je sais, la moitié de la dette, l'autre moitié, c'est ONSS et précompte, aurais-je la préférence du curateur ?

Le curateur va-t-il jouer l'enchère, ou se contenter d'une situation saine ?

Merci pour vos avis.

 

 

 

 

 

Toutes les réponses

Vu le nombre de questions posées, il serait préférable de consulter un professionnel avec tout votre dossier.

 

Il est évident qu'une telle situation s'analyse sur dossier dans l'urgence et le calme ...

Voyez un professionnel !