Enfants à charge et quotités exemptées d'impôts

Portrait de Tony1970
Posté par Tony1970
jeu, 16/05/2019 - 16:19

Bonjour,

Voilà ma question, depuis leur naissance, mes enfants sont repris à ma charge tant au niveau de ma fiche de salaire que lorsque je complète ma déclaration fiscale, je suis cohabitant légal.

hors, cette année, le SPF Fianances met les enfants à charge de ma compagne dans la déclration préremplie.  Je leur pose la question et voici la réponse reçue :

Monsieur,

Sur base des éléments que vous nous communiquez, voici notre réponse.

Non, votre avantage est plus important ainsi au contraire.

Si vous comparez les quotités emptées de base, vous constatez que la vôtre est de 7.430 et celle de votre épouse de 7.730.

(Celà est du à la hauteur des revenus.)

Dès lors, si ajoute les enfants chez vous, le total des quotités exemptées sera moins important que si on les ajoutes chez madame.

Ce faisant, le résultat final de l'impôt global est plus intéressant en prenant les enfants dans la colonne de madame plutôt que la vôtre.

Je ne suis pas trop d'accord avec ce raisonnement, je ne pense pas que la quotité diffère dans l'un ou l'autre cas, par contre le fait de les mettre à charge de ma compagne qui a un taux moyen d'imposition inférieur au mien fait une grosse différence au final.

 

Pourriez-vous m'aider à ce sujet et me fournir des arguments pour une réponse circonstanciée à fournir au SPF ?

merci d'avance

MA

 

 

 

Toutes les réponses

Lequel de vous deux a les revenus imposables les plus élevés ?

La quotité exemptée de base varie bien en fonction des revenus :

revenu < 45.750 € --> quotité de base = 7.730 €

revenu > 45.750 € --> quotté de base = 7.430 €

Il devrait donc être plus avantageux pour vous de mettre les enfants à charge de votre compagne mais le calcul d'impôt étant devenu tellement complexe, qu'il est impossible de se proncer défintiivement. Seul le détail des 2 calculs peut permettre de trancher

 

ce sont mes revenus les plus élevés.

 

merci pour vos réponses.

C'est alors bizarre ...